Déjà 3 commentaires sur ce sujet
Date d'ajout
1.
Toty jean charles
2018-05-22 09:04:09
Salut
Juste pour dire merci aux personnes qui sont venues m'aider a sortir du fossé après ma chute de dimanche. Rien de casser que des bleus et des écorchures.
JC
2.
Jean-Luc GUYOUX
2018-05-21 15:39:36
Compte-rendu de la sortie du lundi 21 mai :
25 au rendez-vous ce matin dont une féminine, Joëlle, et quelques nouvelles têtes. Un superbe ciel bleu, le soleil, une température idéale, pratiquement pas de vent, bref des conditions parfaites pour se lancer sur les routes de Sologne.
Bruno nous prévient qu'il ne nous accompagnera que jusqu'au Ciran; il doit rentrer chez lui vers 10h.
A 8h30, nous voilà partis pour de nouvelles aventures; Mathieu et Bruno prennent en charge l'échauffement du groupe en assurant jusqu'à la sortie de Saint Cyr en Val un train tranquille, très régulier.
Après 10 ou 15 km, les fertésiens et autres solognots (Gérard, Primo ...) ont fait grossir le groupe pour atteindre 32 ou 33 unités.
Assez vite, Gérard nous indique qu'un tronçon de route que nous devons emprunter sur environ 3 km, vient d'être refait en gravillon; il propose de modifier un peu le circuit et de contourner cette zone par l'est; je n'ai pas noté par où nous sommes passés précisément mais nous avons fini par arriver à Vouzon. Court arrêt technique à la sortie du bourg, puis direction Chaumont sur Tharonne.
Le rythme a continué à rester assez soutenu; apparemment pas de problème pour l'ensemble des participants. A noter que parfois deux ou trois d'entre nous ont pris 100 ou 150 mètres d'avance, quelques cassures également; cela n'a pas pour autant fait exploser le groupe. Il manquait Luc et son sifflet ...
A Chaumont, afin de ne pas faire un circuit trop long, Gérard nous propose de revenir sur La Ferté et Saint Cyr par la route la plus directe, ce que tout le monde accepte; à La Ferté, il nous quitte pour rejoindre ses pénates; merci Gérard pour ce réaménagement de circuit qui a convenu à tous.
A la sortie de la Ferté, nous empruntons la petite route étroite qui revient directement à Saint cyr en Val; le revêtement est toujours aussi mauvais; du coup, crevaison pour l'un d'entre nous, ralentissement, notre ami nous précise qu'il n'est pas loin de chez lui; Francis, qui le connaît bien, nous dit qu'il va rester avec lui et nous propose de continuer.
Le temps de relancer la machine, les premiers du groupe avaient pris 2 ou 300 mètres; c'est ainsi que nous nous sommes retrouvés dans une situation étonnante : un groupe d'une quinzaine d'unités, 6 ou 7 cyclistes à 3 ou 400 mètres et quelques'uns dont je faisais partie en "chasse-patate" entre les deux groupes.
Après 5 ou 6 kilomètres, le regroupement a fini par se faire; Philippe en a profité pour rappeler à tous les principes de base du groupe.
L'emballage final a permis aux gros moteurs de s'exprimer; Gilbert ainsi que Patrice ont assuré la majeure partie des relais sur le dernier tronçon; j'ai essayé de mettre un peu le nez à la fenêtre après le rond point; puis Patrice, très costaud, a remis une couche; la dernière accélération a permis à ceux qui en avaient les moyens, de passer la barre des 50 km/h.
Au final, une belle sortie, un peu plus longue que d'habitude (93 km), et plutôt dynamique (vitesse moyenne de presque 31 km/h); mais il n'est pas inutile de rappeler le principe de base du groupe : on part ensemble, on rentre ensemble ... et on roule ensemble !
Bonne semaine à tous et à dimanche prochain.
3.
Bruno Maliba
2018-05-20 18:34:24
Compte rendu de sortie du Dimanche 20 mai
Trente ou un peu plus de copains au départ de St Jean le Blanc ce matin. Après un petit briefing de Luc pour une petite mise au point, nous partons direction St Cyr en Val. Peloton nerveux et dissipé qui progresse de façon irrégulière au point de provoquer une chute de 5 d'entre nous en pleine ligne droite. Un petit coup de gueule pour rappeler que les cyclistes qui participent au 9/30 ont signé, ou accepté la charte qui stipule le respect entre nous et la conformité au code de la route. Je dis cela pour la personne irrespectueuse qui m'injuria alors que je lui demandais poliment de rouler sur la droite de la chaussée afin de ne pas gêner la circulation. Il se reconnaitra.
Nous reprenons notre marche en avant cahin caha jusqu'à Ménestreau en Vilette ou la mise en place d'une file montante et descendante permis de retrouver une certaine sérénité.la dernière ligne droite vit à nouveau un groupe partir de l'avant, sans se retourner, ni attendre le gros du peloton pour se disputer la victoire finale.
Bref, pas une sortie à retenir, car l'esprit" nous partons ensemble, nous rentrons ensemble" n'a pas été respecté.
Ajoutez votre commentaire
Votre nom :
*
Votre adresse mail :
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web (facultatif) :
Votre commentaire :
*
* Champ obligatoire
envoyer